Tout mon travail photographique est le fruit de nombreuses heures passées sur le terrain. Bien que ce travail soit souvent effectué en solitaire, pour diverses raisons pratiques, ce sont aussi bien souvent des moments privilégiés partagés avec ma tendre femme Julia, ou bien mes amis proches, amoureux eux aussi de ces grands espaces et de cette nature qui ne cesse de nous émerveiller.
Tous ces moments, j'essaye de temps à autre, quand le temps me le permet, d'en capturer les souvenirs par quelques clichés nous montrant, nous et nos bivouacs, dans cet environement, en train de contempler une belle journée qui s'annonce, ou encore qui se finit, ou bien simplement dans l'action, appareil en main, oeil vissé derrière l'objectif.

Je tenais donc à partager quelques uns de ces moments avec vous.

Sommet du Pigne d'Arolla (3790m) en juin 2011, Alpes Valaisannes, Suisse.
Les sorties en montagnes avec mon grand ami et complice Raymond Brugger sont pour nous deux une régulière nécessité. Ci-dessus nous avions espéré être au sommet du Pigne d'Arolla au lever du soleil mais au réveil à 3h00 du matin à la cabane des Vignettes il y avait un épais brouillard. Nous avons dû repousser notre départ jusqu'à 7h00 du matin. Nous aurons donc loupé le lever de soleil depuis le sommet mais la vue sous la lumière dure de plein jour fut malgré tout un magnifique spectacle. Et merci à la belle doudoune orange car ce jour-là le vent était bien mordent.
A droite, Raymond est en train d'immortaliser la vue grandiose sur le Plateau d'Hérens baigné dans la lumière du couchant.
Mon acolyte Raymond Brugger, Wandfluelücke (3700m), Alpes Valaisannes, Suisse.
Refuge Albert 1er, Glacier du Tour, Massif du Mont-Blanc, France.
Ce soir-là, alors que tout le monde était déjà bien au chaud dans sa couchette au refuge, afin d'être frais pour la course du lendemain, je n'ai pu résister à l'envie de profiter du coucher de soleil sur le glacier du Tour et l'Aiguille du Chardonnet. Profitant de ces derniers instants de lumière j'ai utilisé le retardateur sur mon appareil afin de faire cet auto-portrait.
Le réveil à 4hr le lendemain fut un peu dur mais la course de l'arrête de la table à l'Aiguille du Tour fut un réel plaisir. :-)
Petit matin après un bivouac en solo au lac des Chéserys. Quel bonheur immense que de se lever tôt le matin et de se retrouver seul face à cette chaîne impressionnante que celle du Mont-Blanc.
La veille, lorsque je suis arrivé sur le parking au col des Montets, le temps était tout couvert et je me suis vraiment demandé si cela valait la peine que je fasse les 3 heures de montée nécessaires pour arriver à ce point de bivouac. Et bien je n'ai pas regretté car la nuit tombée, les nuages se sont dissipés et un fin stratus s'est alors installé en bas dans la vallée de Chamonix. J'ai alors eu la chance de pouvoir capturer un spectacle de lumière qui, quelques mois plus tard, se verra être récompensé par le 1er prix au concours photo du Festival International de Photo de Montagne de Pralognan la Vanoise.
Lac des Chéserys, Massif du Mont-Blanc, France.

Col de Susanfe, Massif des Dents du Midi, Alpes Valaisannes, Suisse.
Bivouac au col de Susanfe, Massif des Dents du Midi, Suisse.


Ci-dessus mon ami Laurent Dessarps contemple ce lever de soleil d'une beauté intense. Quelle récompense après la pénible montée à ce col, effectuée la veille dans le noir et dans une neige peu stabilisée où nous ne pouvions faire quelques mêtres sans nous enfoncer jusqu'aux genoux. Mais ce sont souvent toutes ces difficultés qui nous permettent d'apprécier encore plus ces instants passés au contact de la nature. Et ce matin-là, la récompense photographique aura aussi été au rendez-vous.

Ci-dessous, bivouac dans le cadre majestueux du lac Riffelsee avec pour toile de fond, le célèbre et incontournable Cervin. Bien qu'il fasse un temps déjà magnifique, il n'est pourtant que 7h du matin quand je photographie notre bivouac. Julia, elle, profite encore de quelques minutes de sommeil avant que je commence à sortir les casseroles pour faire chauffer le petit déjeuner !
Ces deux jours en montagne m'auront permi d'agrandir un peu plus ma collection de photos de cette magnifique région du massif du Cervin (voir ici, ici, encore ici, la, et puis la.)

Lac Stellisee, Massif du Cervin, Alpes Valaisannes, Suisse.


Trois jours de bivouac dans le massif du Vercors en compagnie de mes amis de Bouts de Bouts Planète: Xavier Jamonet, Cristophe Carlier et Vincent Favre.
Le matin du premier jour, nous sommes sur les crêtes non loin du Grand Veymon, à attendre le lever du soleil (ci-dessous). Quelques minutes passent et le soleil se lêve enfin, et je décide de tourner mon objectif vers la silouette très sexy de Vincent ;-), en trein de produire assurément un chef d'oeuvre de plus ! (ci-contre.)
Ce soir la, nous éviterons les orages mais pas la pluie, qui elle nous bercera toute la nuit. Mais grace à cette pluie, le lever de soleil du lendemain prendra une toute autre dimenssion (voir ici et ici).
Vincent Favre en Action, Parc Régional du Vercors, France.
L'équipe Bouts de Planète, Parc Régional du Vercors, France.


Vallon de Derbon, Alpes Valaisannes, Suisse.
Bivouac sous les étoiles en compagnie de mon ami David Rouge dans le massif des Muverans.
La montée à notre lieu de bivouac se sera pourtant faite sous la pluie (ci-dessous) pour finalement s'arrêter en fin de soirée, juste le temps de capturer les dernièrs rayons du soleil sur le Grand Combin, depuis le lac de la Forcla.
Deux jours radieux suivront, durant lesquels nous explorerons les environs de cette vallée géologiquement très captivante grâce notamment à ces impressionnants lapiaz.
Lac de la Forcla, Alpes Valaisannes, Suisse.


Julia et moi regretterons sérieusement nos raquettes lors de cette sortie ! Effectivement, les 3/4 des 1000m de dénivelé effectués pour monter à la station de Kleine Scheidegg depuis Grindelwald, auront été faits dans de la neige fondante de fin d'hiver.
Mais la vue sur cette impressionante et mythique face nord de l'Eiger en valait bien la chandelle.
Le lendemain matin je tournerai mon objectif de l'autre coté en direction du Jungrau et de la lune jouant à cache-cache avec ces crêtes enneigées.
Au pied de la Face Nord de l'Eiger, Alpes Bernoises, Suisse.
Près du lac Bachalpsee, Alpes Bernoises, Suisse.
Autre vue grandiose, autre moment de bonheur passé en compagnie de ma femme, dans cette nature qui n'en finit pas de nous offrir ces instants de grande sérénité, comme ce matin près du lac Bachalpsee.
La veille, j'ai eu le plaisir de capturer le coucher de soleil sur la face nord de l'Eiger.
Ne sont-ils pas heureux ces trois gaillards...?

Souvenir d'une de ces sorties mémorables passée aux côtés de mes amis et talentueux photographes Vincent Favre (à ma gauche sur la photo) et Xavier Jamonet (à ma droite), à vadrouiller dans le massif du Cervin.
Les conditions photographiques de ces trois jours nous aurons été très favorables et la moisson de photos fructueuse, dont de belles lumières du levant sur le Cervin depuis le lac Stellisee.
Lac Riffelsee, Massif du Cervin, Suisse.
Près du lac Vadret, Massif du Piz Bernina, Grisons, Suisse.
Après m'être levé tôt pour pouvoir photographier le lever du jour depuis le lac Vadret, retour au campement. Julia et moi ne pouvons qu'apprécier ce moment de pur bonheur.
Les rayons du soleil réchauffent l'air encore frais du matin. Pas un vent, pas un bruit, si ce n'est celui des sifflements de nos charmantes voisines les marmottes qui se réveillent elles aussi. Nous ne pouvons qu'admirer ce paysage grandiose qui s'offre à nous.
Mon ami Blaise Regamey au sommet du Grammont en train de capturer les nuages de stratus dans la vallée du Rhône et sur les Alpes Vaudoises en arrière plan.
La veille nous aurons dû passer la soirée dans la tente pour cause de brouillard épais.
Mais ce matin tout est dégagé et la vue des montagnes environnantes s'offre entièrement à nous.
Sommet du Grammont, Alpes Valaisannes, Suisse.
Col du Simplon, Alpes Valaisannes, Suisse.
Cette semaine-là, direction le canton du Tessin. Mais je décide de faire une halte au col du Simplon et d'y bivouaquer pour la nuit en espérant de bonnes conditions le lendemain matin.
J'en profite aussi pour capturer quelques clichés nocturnes du bivouac dans la neige encore abondante de ce debut de printemps.


Arrivée au lieu de Bivouac, Gornergrat, Alpes Valaisannes, Suisse.
Le Bivouac est Monté, Gornergrat, Alpes Valaisannes, Suisse.
Mon ami David Rouge et moi arrivons à notre lieu de bivouac (deuxième photo au-dessus) au pied du Riffelhorn, juste au dessous du Gornergrat. Cette journée de fin d'hiver nous gâte. Une poudreuse bien épaisse, une vue imprenable sur le massif du Mont-Rose, Liskamm et Breithorn. Nous installons le bivouac (ci-dessus). Les nuages commencent à bourgeonner, les conditions pour le coucher du soleil sur le Cervin sont prometteuses. Malheureusement ce soir-là les nuages arriveront trop vite et nous devrons nous résoudre à ne faire aucune photo. Mais qu'à cela ne tienne. Il en faut plus à mon chef cuisto David pour lui faire perdre sa joie de vivre !! :-) David Rouge à la popote, Gornergrat, Suisse.
Bivouac au pied du Riffelhorn, Massif du Cervin, Suisse.
Il neigera toute la nuit et les prévisions météo n'étant pas bonnes pour les jours à venir, nous décidons alors d'écourter notre séjour. La photographie c'est aussi ça, savoir accepter que les conditions ne sont pas toujours au rendez-vous. Le retour dans la poudreuse sera par contre un vrai régal, :-) (si ce n'est pour le poids de nos sacs bien lourds et mon incompétence en ski !)

Ci-dessous, en attendant que le soleil descende un peu plus à l'horizon afin qu'il diminue d'intensité pour pouvoir faire quelques photos, je décide de passer devant l'objectif et immortaliser cette fin de journée passée seul à naviguer dans ce magnifique endroit en quête de nouveaux cadrages. Les conditions photographiques n'auront pas été idéales ce jour-là mais une chose est sûre, je reviendrai !

Ski de randonnée au Bürglenberg, Alpes Fribourgeoises, Suisse.